Face à la mer

Publié le par Rolston

Face à la mer ou face à mes songes et mes maux tous réunis afin de venir faire bouillonner ma tête bien plus que de raison. Je regarde au loin ces bouts de terre où jadis les hommes ont su détruire mhtodiquement d'autres hommes, aujourd'hui haut lieu du tourisme guyanais. Et si j'étais né en ce temps là? Et si ma vie prenait un de ces virages que l'on dit "mauvais"? Et si demain mes yeux ne s'ouvraient plus? Et si demain était déjà passé?

Sur le chemin du retour, mes yeux ne se pose nul part, je marche sans réfléchir, c'est un reflexe, une habitude, mes pieds non plus besoin d'ordres, ils savent où ils doivent me mener, mais ma tête aimerait tant qu'une fois, une fois seulement ils s'égarent, ils s'oublient.

Mes mains pianotent sans soucis sur ce clavier ami, mais pour aller où? Oui, pourquoi?

Fermer les yeux, se boucher les oreilles, mettre la tête à l'envers, et oublier de respirer, une heure une heure seulement (merci Monsieur Brel).

Publié dans Vie

Commenter cet article