Comme une fin de vie

Publié le par Rolston

Je rentre tout juste d'une soirée " rock" au nouveau bar branché de Kourou : le Tam-tam. Ambiance sympa, et puis et puis, sur le chemin du retour j'ai croisé une ancienne stagiaire, gentille, fraiche, pleine d'avenir et là ben elle faisait juste le plus vieux métier du Monde. J'ai prit un coup au moral, un moral en berne depuis quelques heures et alcolisé depuis quelques bieres.

Je me suis posé comme un vieil homme désabusé, sur mon canapé et puis là sans raison apparente si ce n'est la tristesse de la vie, j'ai cru que j'allais me noyer.

Oubliez cette rencontre ? ne pas vivre cette situation comme un echec ? faire comme si de rien n'etait ? Dire qu'on y est pour rien? ........

Continuons donc à baisser la tête et à mettre un pied devant l'autre.

Publié dans Vie

Commenter cet article

Carline 28/04/2007 14:52

et si c'était réellement pas de ta faute ...et si on l'avait poussée sur le trottoir...on a pas toujours autant le choix q'on voudrait le croire.bon, tu m'as pas réveillée NANANERE