Noir Désir nlle chanson

Publié le par Rolston

Je viens de découvrir cet opus peu connu des Noir Désir et de Bertrand Cantat en particulier, je le mets en fond sonore et je m'installe devant mon clavier, histoire de voir si il saura me donner la force pour me saigner une nouvelle fois.

"Nous n'avons fait que fuir"

Je suis fatigué, j'ai mal aux dents, putain de dents, quelques centimétres, un détail de votre corps et une si grande douleur. Ce matin, une lettre, une de ces lettres que nous souhaitons tant mais que nous ne voulons pas ouvrir sachant qu'elle va nous péter à la gueule.

Alors voilà, l'explosion est passée.

Une lettre de ce père, nouvellement père, bientôt mort, encore une fois destructeur.

Reprendre contact malgré le temps passé dans le noir, dans l'oubli, dans les méandres d'une vie trop destructrice. La maladie est-elle accélérateur de pardon?

Encore, encore, encore cette foutue question, encore ma tête qui bouillonne sans raison, sans esoir de guérison. Je devrais lui répondre que je ne sais pas si je peux, que je ne sais pas si je veux, mais ce serait lui répondre, même s'il ne s'agit pas de gagner ou de perdre, aura t'il obtenu ce pardon aprés lequel il court, comme ça hop, d'un coup, trop facile, trop facile TROP FACILE !!!

Il est malade, tu es malade, nous sommes malade et moi je meurs!!!

Ne pas lui répondre, ne pas donner signe de vie afin de mieux le regretter jusqu'à la fin, non la sienne mais la mienne à coup sur. Ne pas me relire pour ne pas tout effacer, ne pas me relire pour ne pas me noyer, ne plus se retourner pour ne faire qu'avancer, je sais je sais, mais je n'y arrive pas, je meurs, je m'éteinds au lieu de me nourrir de la lumière qui berce ma nouvelle vie.

une réponse, une seule, ne pas entrenir de relation, de correspondance, ne pas perdre, ne pas oublier, ne pas gommer, les larmes, les bleus, les verres, les maux, les peurs.

Que mes mains se calment, qu'elles me laisse respirer, et lorsque je le pourrais, je me reléverai.

Publié dans Musique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Epictete 22/07/2005 09:43

Au début les enfants aiment leurs parents, après ils les jugent, des fois........ils pardonnent.