Championnats 4 eme series Rhône Alpes

Publié le par Rolston

Qu'il est bon de rentrer fier et la tête haute lorsque l'on a rempli une quête aussi importante et noble que celle que nous venons d'effectuer. En ce jour, qui restera des plus mémorables, Jeff le hardi, Florent le roi du strock sur les balles de match, Philippe le Yoda des défis et moi-même avions une nouvelle mission à remplir afin de ne pas décevoir notre Président: Loïc la main froide.

Jeff, avait décider de braver les éléments en se rendant à moto sur le stade de nos exploits. Moi, une fois l'obstacle Tramway (salut Laurent...) franchi, je retrouvais Florent pour ensuite récupérer Philippe en bord de route.

Nous arrivâmes, sûrs de retrouver Jeff déjà perdu dans les vapeurs douces et mélodieuses de la victoire. Hélas, son match n'avait pas encore eu lieu. Nous pûmes donc, tous ensemble, nous changer pour affronter tous ces vilains venus, les pauvres inconcients, nous défier, rejoints par Davy l'albatros qui avait fait le voyage depuis son nouveau port d'attache : Annecy.

Jeff avait décidé de faire dans le social en ce jour de grand froid et c'est donc tout naturellement qu'il laissa la victoire à son adversaire en 5 jeux alors que la dite victoire ne pouvait pas lui échapper. Jeff, ton coeur est grand, Jeff ton coeur est d'or. Tu es vraiment un Saint. Un jour tes adversaires se rendront compte de ce que tu fais pour le salut de leurs âmes égarées. Tu es un si grand seigneur avec tous ces pauvres gueux qu'un seul don ne peut te satisfaire. Et c'est donc fort logiquement que tu offris ton second match à un autre pêcheur. Tu as bien essayé de donner ton ultime match mais hélas, le gredin était trop tourmenté et tu n'eus pas d'autre choix que de gagner, à ton grand regret. Regret si fort et si dérangeant que c'est plus vite que l'éclair que tu rentrais chez toi. C'est fier de ta bonne action que tu pouvais alors retourner te coucher, il était 14h30.

Sir Florent ne pouvant évidement pas faire autre chose que de suivre l'exemple de son fidéle coéquipier, offrit son premier match à Davy sur un magnifique strock à 10 - 9 au 5ème.  Le ton était donné et déjà des dizaines de joueurs sans avenir venaient pour lui toucher les mains, le frôler, le sentir. Florent n'allait plus se déplacer qu'entouré de ces gens espérant un miracle pour eux aussi. Après avoir déçu, non sans mal un pauvre 5B, il offrit la victoire à Kamel, vieux sage Ikebanien, qui le remerciera à jamais de son offrande.

Philippe avait quant à lui besoin de montrer combien un don de Timiens se mérite. Il décida assez étrangement de gagner son premier match. En 5, histoire de ne pas heurter de trop la sensibilité de nos hôtes. Puis une fois cette affichage de force montrée, il pu retomber dans le cadre de notre mission. Il offrit donc généreusement ses 2 autres matchs.

Le dernier, moi, ne pouvais laisser Philippe seul dans cette folie de gagner son premier match. Je l'imitais assez joliment en corrigeant un petit mécréant qui n'avait que peu goûté à mon arbitrage lors de sa rencontre avec l'ami Jeff. 3-0 voilà que les choses étaient posées. Je pouvais, moi aussi, revenir à mes moutons et donner un peu de joie à ce barbu inconnu en lui offrant la possibilité de voir les 1/4 de finale.
J'avoue qu'après, j'ai craqué. J'ai eu une pensée égoïste. Je me flagelerai à n'en plus finir. Mais je n'ai pas pu m'empêcher d'avoir une pensée impure. Oui je le reconnais, oui j'ai gagné mon 3ème match. Je ne pouvais pas me résoudre à ne pas finir, comme d'habitude, à la première place des Timiens en tournoi. Je regrette, je vous jure que je regrette.

Affligés par mon comportement égoïste, Florent et Philippe décidèrent que nous ne reviendrons pas le dimanche, j'avais sali l'image des Timiens.

Nous rentrâmes donc, regardant à chaque aire d'autoroute si nous ne trouvions pas un stalactite en forme de Jeff.
 
Encore un jour passé à faire le bien autour de nous, nous étions fiers de pouvoir dire à notre Président combien les Timiens avaient une nouvelle fois su laisser cette petite chose insignifiante que l'on nomme victoire aux autres

Publié dans Sport

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article