La pendule de l'entrée ...

Publié le par Rolston

Le sommeil ne semble pas pressé ce soir. Je tourne et tourne dans mon lit jusqu'à ce que j'entende ma fille tousser. Je me léve, écoute derriere sa porte. Elle retousse. Alors le plus discretement possible je me faufile et la regarde, un peu inquiet, mais surtout bien impuissant. Je lui parle à voie basse, lui tend un peu d'eau, remet son doudou contre elle, la regarde encore et encore.Je change le cd du lecteur que j'ai disposé dans sa chambre pour la bercer le soir, je mets Mozart "requiem" certes ce n'est pas la chose laplus gaie du monde mais j'ai toujours trouvé ça reposant et beau (j'ai toujours revis avec ce cd sur  la platine ou le lecteur portable, aujourjoud'hui encore lorsque je veux lire, ou bien me retrouver, je le glisse dans un lecteur me visse les écouteurs dans les oreilles et je me laisse bercer).

Je n'ai pas vraiment vu ce week-end passé, non pas que j'eu dix miles occupations, non au contraire j'aurais voulu avoir le temps de poser mon esprit, lui faire prendre l'air mais entre les courses, le menage, et quelques autres obligations je n'ai guere eu le temps.

Demain, une nouvelle semaine repart. Sentiment de frustration resultant de ce temps non trouvé, mais dans le meme temps jesuis pressé que celle ci commence, avec un peu de chance j'aurais des nouvelles d'un passé que je souhaiterais plus présent.

Les jours passent et bientot je devrai donner ma reponse pour le poste en Guadeloupe. S'il est vrai que je tenterai bien le coup, je crois que je vais refuser. Rien n'est encore definitivement sur, mais les cotés negatifs sont de plus en plus nombreux. Et même s'il est vrai que dans un an je risque de me retrouver sans emploi, je ne suis pas sur qu'un départ régle forcement le probleme.

Ma fille ne tousse plus, voilà une bonne chose.

J'ai entrepris l'arbre généalogique de ma famille, plus les données arrivent plus je trouve cet exercice plaisant mais tres dur. Je m'aperçois que nous ne sommes parfois que deux dates, et que certaines personnes disparues pourtant il y a fort peu ne sont deja plus rien. Triste rapport aux souvenirs.

Avez-vous pris de bonnes resolutions pour cette nouvelle année? Moi oui, deux ou trois que je ne tiendrai bien heureusement pas.

Depuis qu'au milieu de mes dernieres vacances j'ai decroché ce telephone que j'aurais du decroché il y a plusieurs années, je dois bien avouer que les choses se bousculent un peu, heureusement que la sagesse ou la peur, ou encore la haine font garder la tete sur les epaules à d'autre (ou bien est-ce le froid ).

23H13 Dimanche 8 janvier 2006, certains d'entre vous dorment, d'autres ne sont pas encore tout à fait mort, toi tu es sans doutes bien loin de moi, tes pensées perdues à bien d'autres priorités, toi encore tu te dis peut être que je ferrai bien mieux d'aller me coucher, cette fois encore t'as raison j'y vais tabernacle.

 

Publié dans Vie

Commenter cet article