Sans avenir fixe

Publié le par Rolston

 Cela fait 8 mois que je bosse sur Cayenne et comme je l'ai déjà dit sur ce blog, cette ville pue, cette ville est inhumaine, les gens peuvent crever sur le trottoir sans que personne ne bouge. Vous me répondrez, qu'il n'y a pas qu'ici et que cette ville n'est que le reflet de notre societe. Merci!

Cela fait 8 mois que tous les matins je me gare devant le même homme. Un sans abri, avec qui peu à peu j'ai commencé à échnager quelques salutations, puis quelques paroles. Aujourd'hui énervé devant mon manque d'humanité et n'y tenant plus j'ai franchi le pas de la politesse et de l'ampathie. Je lui ai demandé son prénom; ce qu'il faisait ici, son age. Et là j'ai découvert que cet homme ce pourrait être moi, vous, n'importe qui au juste. Il est là sans papier et donc sans ressources en attendant qu'un idiot d'agent administratif veuille bien faire son boulot en lui expliquant pourquoi il n'a pas à ce jour sa carte d'identité. 

Ecoeuré devant ma lacheté quotidienne, je me suis rendu à la police municipale de la ville où sa demande de carte d'identité a était déposé au moi de mai dernier. Usant de mn statut d'employé du ministére de la justice et noyant le pauvre agent dans un discours intellectuel inaudible pour lui, je suis ressortit une heure aprés avec, en main, la carte d'identité de cet homme que nous appelrons Elvis. Sa carte était là depuis des semaines mais à chacune de ses demandes on estimait qu'il n'était pas assez propre pas assez poli pas assez ........ con pour ne pas leur rentrer dans le lard à tous ces péteux.

Dans quelques heures c'est l'anniversaire d'Elvis, alors comme un cadeau je lui ai donné sa carte. J'ai hérité du surnom de magicien e surtout d'une sensation d'avoir était humain pour quelques secondes.

Alors Elvis, maintenant à toi de jouer, à toi de sortir les crocs. Il est tout de même temps que les hommes redeviennent hommes.

Publié dans Vie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Satanas 07/11/2007 15:47

Triste constat mais tu as raison mec, que tout le monde y pense.