Hopitâl de Cayenne, nouvelle coupure EDF

Publié le par Rolston

Alors que le principal syndicat à EDF Guyane a lancé une grève illimité, l'hôpital, qui va porter plainte contre X, a été privé d'électricité mardi matin. La panne serait due à un acte de malveillance.

'hôpital de Cayenne a l'intention de porter plainte à la suite d'une coupure de courant survenue dans la matinée du mardi 26 juin. Le directeur de l'hôpital, Pierre Pauchard, entend déposer une plainte contre X pour mise en danger de la vie d'autrui.
Selon EDF, c'est le "sabotage" d'une ligne à haute tension qui a causé la panne d'électricité. Les auteurs de l'acte de malveillance n'ont pas été identifié.
"De mémoire d'hospitalier, jamais un hôpital n'a eu sa boucle prioritaire d'alimentation d'énergie coupée en France, qui plus est durant plusieurs heures", a déclaré Pierre Pauchard. Lors de la coupure, a-t-il expliqué, trois bébés étaient sous respiration artificielle dans le service de néo-natologie, et ils ont dû être ventilés manuellement pendant près d'une heure, tout comme deux patients adultes dans le service de réanimation.

 
Cartouches de chasse

"Nous avons dû reporter toutes les opérations prévues mardi, sauf les urgences. On a décidé d'arrêter toutes les interventions programmées non urgentes tant qu'on n'aura pas une garantie d'alimentation prioritaire par le préfet", a indiqué Pierre Pauchard. Après une reconnaissance en hélicoptère de la ligne de haute tension tombée en panne, EDF a constaté des dégradations sur les isolateurs de deux pylônes. Des cartouches de chasse auraient été retrouvées sur place.
La panne est intervenue alors que le principal syndicat à EDF Guyane, l'UTG (Union des travailleurs guyanais), a lancé une grève "illimitée" lundi, en réaction aux "sanctions envisagées" par la direction locale d'EDF contre cinq agents.
L'UTG a démenti toute action sur les lignes à haute tension concernées. Selon Philippe Jesbac, secrétaire général de l'UTG Eclairage, les grévistes ont seulement "mis les moteurs à l'arrêt" dans la centrale de Degrad des Cannes, dans la commune de Rémire-Montjoly.
Mardi, 90% des abonnés guyanais ont été privés d'électricité pendant près de quatre heures, de 4h00 à 8h00 environ. Dans la matinée, ils étaient encore près de 70% sans courant, et à 18h00 encore 30%.
Selon les chiffres de la direction, la grève est suivie par environ 20% du personnel.

Publié dans Vie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article