Bullet in your head

Publié le par Rolston

L'apres midi avait débuté comme tous les autres, entretiens avec quelques stagiaires, et puis on me fait appeler dans le bureau des formateurs. En face de moi un jeune couple (24 ans tous deux) sans logements, sans jobs, deux gamins à charge, au bout du rouleau, vraiment au bout.

Je ne suis pas Assistante sociale, je ne posséde pas d'outils d'aide d'urgence, alors je fais de mon mieux, je les écoute, "les rassure", les oriente du mieux possible, prends rendez vous pour suivre leur avancée à titre perso, car je ne peux le faire professionnellement.

Aprés un petit quart d'heure d'échanges, j'ai laissé la place à un copain éducateur spé plus à même de leur venir rapidement en aide.

Aprés leur départ, je me suis revu quelques temps en arriére, moins au bout certes mais avec ce mélange de peur et d'incompréhension dans les yeux.

J'ai repensé aux paroles que j'avais pu leur délivrer, j'espére qu'elles leurs seront utiles, un peu, plus je fais ce boulot et plus je trouve que nous marchons sur la tête, le paradoxe de cette ville de l'espace où les étoiles cotoyent la boue, chacun tourné de son côté.

Courage nous coulons

Publié dans Vie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article